Parfums: sang, sécrétions et momies

IMG_4249
De beaux flacons anciens, des raretés

Le parfum ne m’avait pas spécialement intéressée jusqu’à présent. En fait, je croyais ce domaine réservé à une sorte d’élite des journalistes beauté. Elles ne sont carrément pas nombreuses à pouvoir faire des papiers intelligents sur le parfum, quand les magazines veulent bien leur laisser quelques lignes, ce qui est de plus en plus rare.  Lire la suite

Parfum: avoir de l’allure

allure-1Il y a quelques semaines, j’ai « replongé » dans un des parfums que j’ai le plus porté quand j’avais 30 ans et des poussières. Autant dire, hier 😉

Ce parfum est arrivé dans ma vie alors que je n’avais encore que quelques années d’expérience en tant que journaliste beauté. Professionnellement et personnellement, j’avais encore pas mal de choses à construire et une énergie d’enfer.

Moi qui ne portait que des orientaux comme le très sophistiqué Jicky de Guerlain, pour la première fois, j’ai cédé à l’appel d’un fleuri. Dingue ! Mais pas n’importe quel fleuri. Un fleuri à la rose (forcément, c’est Chanel), mais frais et pétillant (avec sa mandarine fusante) et dans le fond, secrètement oriental (vanille). Finalement, on ne s’éloigne jamais complètement de ce que l’on a aimé.

allure-2Le redécouvrir sur ma peau m’a replongée des années en arrière, à cette époque qui m’apparaît avec la distance et l’expérience comme l’une des plus excitantes de ma vie. Vite, une machine à remonter le temps, vite !!!

#MerciSophie 😉

Eau de Parfum Allure de Chanel.

Et vous, que ressentez-vous lorsque vous redécouvrez des années après un parfum que vous adoriez porter et que vous aviez perdu de vue ?