Cheveux et cosmétos: mes 3 produits coups de coeur

trois_nouveautés_cosmeto_cheveux
Un shampooing sec en mousse, un effaceur de make up sans eau, une huile régénérante

Un vrai plaisir de vous retrouver après ces 15 jours de… boulot. Eh non, pas de vacances pour moi, mais du travail pour deux magazines. Je vous annoncerai les parutions sur mon  compte Facebook. En attendant, j’ai quand même eu le temps de tester quelques nouveautés sympas. En voici trois pour commencer.

Mon 1er coup de coeur (étrange) : un shampooing sec. Oui mais pas n’importe lequel. C’est celui de Ouai, une marque dont je vous avais parlé dans ce post spécial cheveux frisés. Toutes les brunes le savent, le shampooing sec, c’est vraiment pas pour nous (sauf si vous allez le chercher chez Bumble&Bumble) et quand en plus on a les cheveux frisés, alors là, on a plutôt intérêt à oublier ! Là, j’étais un peu sceptique forcément, mais la texture mousse m’a tout de suite intriguée. Me suis dit qu’il pouvait être différent et je n’ai pas été déçue. Il arrive dans la main comme une mousse à raser et une fois dispersé dans les cheveux, il devient invisible, ne les dessèche pas  et en plus, il laisse une super effluve. Une vraie bonne surprise.  Shampooing Sec Moussant Ouai à shopper chez Sephora.

Mon deuxième coup de coeur : une huile visage. Oui, mais pas n’importe laquelle. Celle-ci s’appelle l’Huile Jasmin, et elle est signée Chanel. Le jasmin est une jolie fleur blanche avec un parfum vraiment, vraiment… entêtant. On en sent souvent dans les rues en Inde, où les femmes le portent en « bijou » de cheveux. À haute dose, ça me fait mal à la tête, comme toutes les fleurs de cette famille… Cette huile revitalisante est une réédition de celle créée par Gabrielle Chanel, à la fin des années 20. Dedans : un extrait de jasmin de Grasse, des huiles de jojoba (régénérante, anti-âge), squalane végétal (extrait de l’huile d’olive et en totale affinité avec les lipides de la peau), reine des prés (blindée en acides gras insaturés, hydratante) et camélia (réparatrice et anti-sèche). Pour celles qui « craignent » le parfum, sachez qu’il est super discret, très fugace. Sur ma peau qui semble de plus en plus sèche en ce moment (malgré la sortie de l’hiver), elle fait vraiment des merveilles et ne laisse pas la peau grasse, contrairement à d’autres. Bon, elle coûte un peu un bras (110 € les 50 ml !), mais on en met tellement peu que le flacon (très chic au demeurant) risque de durer très longtemps. En plus, cette huile se marie très bien avec n’importe quelle crème de jour ou de nuit. À shopper dans les boutiques Chanel et sur le site chanel.com

Mon troisième coup de coeur: un OBNI. Un Objet Beauté Non Identifié. Le Spray Démaquillant Meltdown d’Urban Decay est une huile (2017, année de petites huiles…) qui pulvérise le make-up le plus tenace en quelques coups de disques de coton.  Sans eau ! Impressionnant ! C’est comme un effaceur et la sensation est super étrange. En fait, je dois avouer que je n’ai pas pu m’empêcher de me passer une petite serviette d’eau tiède sur le visage pour vérifier si tout était bien parti et pour m’enlever d’éventuels résidus d’huile. Mais, en réalité, on n’en a pas besoin. Verdict : ça marche, avis aux fan maquillage longue tenue. À shopper à la boutique ou sur le site d’Urban Decay.