Tag

cosmétiques

Parcourir

2018, année du sur-mesure

Avant, pour celles qui pouvaient se le permettre, on avait droit au diagnostic de l’esthéticienne qui nous refourgait une crème lambda (voire cinq !) formulée pour madame tout le monde. On avait aussi droit (et on y a encore droit) aux linéaires de cosmétiques produits en masse. Mais ça c’était avant ! Aujourd’hui, on est l’ère des soins ultra-personnalisés. Merci au milleniums qui seraient, paraît-il, en demande de produits conçus spécifiquement pour eux/elles, alors que leurs ainées prenaient tout ce qu’on leur proposait (imposait ?) sans broncher, ni questionner la compo des formules. Merci aussi l’IA, l’intelligence artificielle. Car non seulement, elle permet de récolter des infos sur la peau, le mode de vie etc., mais en plus elle donne la formule ad hoc pour chaque peau à l’instant T. C’est un peu comme si la haute couture devenait abordable pour le plus grand nombre. Les concepts explosent en cosméto, mais pas que…

Il y a quelques mois je vous parlais de Mon Teint Particulier (Lancôme) qui permettait la fabrication du fond de teint parfait. Je suis allée jusqu’à la dernière goutte de ce fond de teint tellement j’ai adoré, ce qui ne m’est jamais arrivé avec un fond de teint, tellement j’ai adoré. Vous voulez savoir comment il est fabriqué ? Rendez-vous dans le post Mon perso, le fond de teint sur mesure.

Désormais, le phénomène de personnalisation s’amplifie et se développe dans la cosmétique pure. Les marques se multiplient et rivalisent d’originalité en utilisant toujours l’intelligence artificielle et les données très personnelles nécessaires à l’élaboration de votre crème à vous et pas celle de la voisine.

cosmétiques sur mesure, personnalisation

L’extra fraîcheur : Laboté. Vous vous souvenez, la première fois que je vous en ai parlé, c’était dans le post La Crème de ma crème  paru l’année dernière. Un vrai coup de coeur pour la crème et le sérum sans conservateur. Du coup, j’en avais reparlé à l’occasion de la sortie de l’huile démaquillante personnalisée, la Beauty Wave. Enfin, si vous êtes une fidèle de mes interviews en podcast, vous aurez sans doute entendu sa créatrice Lucile Bataill dans l’épisode 7 et si ce n’est pas encore fait, je vous invite à aller l’écouter. Elle explique sa démarche avec beaucoup de transparence. Je suis une fan de la première heure.

Universkin, derme-cosmétique, esthétique

 

La version cosméceutique : Universkin. Questionnaire sur internet (ça demande bien 15 minutes et c’est assez détaillé). On vous demande comment est votre peau, votre phototype, si vous avez des taches, si vous êtes stressée, ridée… Ensuite, consultation avec un médecin esthétique (eh ouais, ça rigole pas) pour affiner le diagnostic et choisir les actifs les mieux adaptés. Le mélange est réalisé sur place à la fin de  la consultation. Le sérum (il n’y a ni crème ni soin contour des yeux par exemple) peut contenir jusqu’à 3 actifs différents et est formulé sans conservateur. Il est utilisable 8 semaines maxi puisque c’est une formule fraîche. Bon, j’avoue, une catastrophe m’est arrivée. Au bout de quelques jours, j’ai fait fait exploser le flacon du sérum nuit sur le carrelage de la salle de bains. Damned ! Bon je continue à appliquer mon sérum de jour qui est blindé en vitamine C (dosée à 7% tout de même) et en SOD (enzyme anti stress oxydant). Mon verdict : après quelques semaines d’utilisation, je dois dire que l’éclat est au rendez-vous comme jamais, et que les taches se sont déjà bien estompées. J’ai également l’impression d’une peau plus ferme. Moi, je demande : A quand les crèmes sur-mesure aussi,  pour compléter le protocole ? Comptez entre 90 et 120€. Sur le site Universkin.

Eponyma, crème sur mesure

 

La petite nouvelle : Eponyma. Lancée il y a quelques mois. Vous avez peut-être entendu Florent Pascal, son créateur que j’ai interviewé dans l’épisode de mercredi dernier Le Soin sur Mesure. Même principe que précédemment : un questionnaire sur le mode de vie, les besoins de la peau, son environnement… Ensuite, on découvre une formule conçue sur mesure, ses ingrédients et tous ses principes actifs. Et on finit par lui donner un nom, le sien tant qu’à faire. J’ai choisi volontairement une formule nourrissante et protectrice. Vite absorbée, elle laisse la peau confortable à l’application et pas trop parfumée, bien comme j’aime. Rien n’est caché. On sait qu’il y a des conservateurs et Florent Pascal s’en explique très bien. C’est vrai que je l’ai trouvée chère (toujours plus de 85 € les 50 ml). Mais bon, c’est produit à l’unité et niveau service, on n’est pas déçu : on reçoit sa crème très rapidement, en deux jours maxi, c’est fabuleux. A découvrir sur le site www.eponyma.com

Alors certaines me diront : « mais tu as oublié Seasonly ». Bah non, je n’ai juste pas eu l’occasion de la tester alors que j’avais rempli le test et tout et tout (comme me l’avait proposé l’attachée de presse), bref, je préfère parler de ce ce que je connais.

Version parfum : Sillages Paris. Il y a quelques mois, j’avais entendu parler de Sillages Paris, un concept original dingue qui se propose de trouver votre parfum idéal. Alors ce n’est pas une machine qui fabrique votre parfum sur mesure comme l’explique très bien Maxime Janin-Garcia dans l’épisode Les codes du parfum 3.0. Chez Sillages Paris, il y a déjà un certain nombre de jus qui ont été composés par des nez pros. Vous entrez vos critères, ce que vous aimez : notes boisées, fruitées, ambrées etc. Le parfum qui pourrait vous correspondre vous est livré ainsi que des échantillons de fragrances « cousines » pouvant vous plaire également et là plusieurs solutions s’offrent à vous. Vous adorez le jus que vous a choisi le logiciel et vous le gardez. Vous préférez l’une des fragrances en échantillon. Vous la commandez et renvoyez le flacon (non ouvert, of course). Ok ce n’est pas du sur-mesure à 100%. Mais je vous dirais que ce n’est pas plus mal. Parce que construire un parfum c’est un métier, un art qui consiste à assembler et à harmoniser surtout différentes notes, un peu comme pour une partition. Imaginez si vous vous improvisiez compositeur alors que vous ne maîtrisez pas une note de solfège…

Ne riez pas, c’est exactement, en juin, j’étais en vadrouille à Vivatech, le salon consacré aux nouvelles technologies. Et je suis tombée sur une machine qui permettait effectivement de composer soi-même son parfum. L’idée que n’importe qui puisse créer son propre jus m’a donné mal à la tête. Heureusement, la machine et ses flacons développés par un créateur saoudien coûtent un rein ! Mais jusqu’à quand ?

Et vous les soins personnalisés, ça vous tente ou pas du tout ?

 

Un truc de nanas la beauté ?

Votre mec prend son after shave pour un parfum ? Il ne sait toujours pas ce qu’est une crème hydratante et son shampooing fait aussi gel douche ? Arghh ! Il est grand temps de le faire passer dans le 21ème siècle, parce que la cosméto pour hommes, c’est plus du tout ça.

Marc Briant-Terlet a crée Horace, avec son ami Kim Mazilli. Une marque de cosmétiques pour hommes, pointue, belle, sexy (si, si !) et bourrée d’humour. Mais derrière l’apparente décontraction, se cache un concept hyper sérieux et un vrai désir de faire bouger les lignes, en créant des formules les plus clean possibles. « C’est pas parce qu’on est des mecs qu’on a envie de se mettre n’importe quoi sur la peau ». C’est pas moi qui le dit, c’est Marc.

Pour ce dernier épisode de la saison, je donne donc la parole à un homme, jeune et sympa, qui risque vous surprendra par sa maturité. Après l’avoir écouté, vous n’aurez qu’une envie faire découvrir Horace à votre alter ego masculin du 20ème siècle, à vos fils, vos petits-fils, vos neveux etc. histoire de leur donner une éducation beauté précoce (pour les plus jeunes en tous cas) et digne de ce nom. Car non la beauté, la cosméto, c’est pas qu’un « truc de nanas » !

Vous pouvez suivre Horace sur IG @horace.co et sur FB @horaceFR. Retrouvez toutes les infos sur le site Horace

C’est donc le dernier épisode de la saison pour Beauty Toaster. J’ai été ravie de vous retrouver toutes ces semaines depuis le 25 janvier. Plus de 31 000 téléchargements/écoutes depuis le lancement. C’est dingue !!! Moi qui pensais atteindre les 500 écoutes en me disant que ce serait déjà bien… Comment vous dire ? MERCIIII, mille fois merci à toutes et tous pour votre soutien et votre fidélité. Vous êtes magiques et je vous donne rendez-vous le 5 septembre à midi pour la nouvelle saison, avec un nouvel épisode qui vous fera passer des vacances à la rentrée en douceur.

D’ici là, n’hésitez pas à me laisser sur le blog des commentaires, des suggestions, des idées d’invitées.és., de sujets… C’est toujours utile et enrichissant d’avoir un retour.

Profitez des vacances pour vous reposer, décompresser et… écouter et réécouter à la cool les 25 épisodes de Beauty Toaster. N’hésitez pas aussi à en parler autour de vous. Pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, abonnez-vous sur iTunes (Apple) ou Soundcloud (si vous êtes sur Androïd) ou encore sur Google Podcast pour être notifié automatiquement des nouveaux épisodes. Et surtout, n’oubliez pas de nous soutenir par une petite action toute simple mais qui est lourde d’effets positifs : commentez, notez sur iTunes (plein de petites étoiles 😉 ), Soundcloud, Google Podcast. En quelques secondes, vous pouvez influer sur le destin de Beauty Toaster. Notamment en donnant à d’autres auditeurs la chance de le découvrir grâce à un bon classement. Merci infiniment pour votre écoute, votre fidélité et votre soutien. Excellentes vacances à toutes et à tous.

Et suivez-moi aussi sur Instagram @beautytoaster et sur la page Facebook @beautytoaster pour être notifié des nouveaux épisodes.

Vendre des cosmétiques autrement

A l’heure du tout écran et de l’intelligence artificielle, certains entrepreneurs, comme Isabelle Rabier croient encore en l’humain et croient même dur comme fer qu’il est possible d’inventer des concepts où la présence humaine, qu’on pensait inutile, retrouve sa raison d’être.  La preuve avec Jolimoi, le site de e-commerece beauté qu’Isabelle a lancé début 2017.
Encore un site de e-commerce consacré à la beauté ? Oui, mais avec un petit plus. Il réinvente le conseil, via des réunions IRL (In Real Life) de clientes autour d’une animatrice ou alors via internet, en étant tranquillement installée chez soi derrière son écran.

Jolimoi accueille des marques pointues comme Absolution, Foreo, Dermalogica, mais aussi des petites nouvelles comme Les Huilettes et plein d’autres.

Avec Isabelle, on a parlé beauté, mais également projets, car ça fourmille d’idées dans la startup Jolimoi.

Vous pouvez suivre Jolimoi sur IG @joilmoiparis et retrouver toutes les infos sur les marques et les stylistes sur le site Jolimoi 

Pour  ne manquer aucun nouvel épisode de Beauty Toaster le podcast, le mieux est de vous abonner sur iTunes (Apple) ou Soundcloud (si vous êtes sur Androïd). N’oubliez pas, sur l’un comme sur l’autre, de laisser un commentaire ou une note, voire même les deux si vous avez aimé. Vous permettrez ainsi à Beauty Toaster de profiter d’une audience plus large et donnerez à d’autres auditeurs la chance de le découvrir. N’hésitez pas aussi à en parler autour de vous. Merci infiniment pour votre soutien. 

Vous pouvez aussi me suivre sur Instagram @beautytoaster et sur la page Facebook @beautytoaster