Tag

cosmétique

Parcourir

Partir, partir…

Bon, ça y est, les vacances sont là. Je suis off dans quelques heures. En attendant, petit post de dernière minute pour vous montrer ce qui va m’accompagner sous le soleil.

Côté protection solaire, je reste une fidèle des soins Clarins qui m’accompagnent depuis des années sur le visage et le corps. Et depuis quelques années, je les associe à ceux d’Esthederm. Ici, la Brume Adaptasun que j’utiliserai en seconde période de vacances. Dans les deux cas, je suis certaine de ne pas cramer dès les premières expositions. Mais plus le temps passe, plus je suis sensible à l’impact polluant des filtres. Donc, je songe sérieusement à changer mes habitudes avec le soleil, seul moyen de ne pas polluer la faune et la flore marines.

L’eau Thermale d’Uriage m’accompagne aussi.  C’est elle qui réveille ma peau le matin puisque je ne fais jamais de nettoyage le matin, comme je l’expliquais dans ce post sur ma routine anti-âge). Et puis c’est pas mal aussi pour se rafraîchir pendant a journée ou le soir après la plage ou la piscine.

Démaquillage obligatoire le soir pour éliminer le sable, le sel et les résidus de protection solaire. Pour tout enlever sans en rajouter avec une eau trop calcaire ou des tensions-actifs trop agressifs, j’ai misé sur le Lait Démaquillant Confort de Saeve (Ligne Hydra Malva), une toute nouvelle marque qui mise sur les vertus anti-oxydantes et anti-inflammatoires de la sève fraîche de bouleau bio. Elle serait salvatrice pour la peau avant et après les expositions donc ça tombe plutôt bien (en pharmacie et sur le site de marque bientôt).

Certains disent qu’il ne faut pas exfolier en période d’exposition solaire. Alors, moi je dis qu’on fait comme on veut mais en respectant quelques règles de base quand même. On peut en faire un hebdo en évitant les zones fragiles comme le buste et en insistant plutôt sur les coudes, les genoux et surtout les talons qui sont soumis à rude épreuve. Autre précaution : le faire le soir sur peau humide (plutôt que sèche), parce que retirer cellules mortes et film hydro lipidique le matin, juste avant de partir à la plage, ça peut faire très mal, même avec une protection de ouf ! La veille au soir, c’est beaucoup mieux, croyez-moi ! Et surtout ne frottez pas trop fort. L’idée n’est pas de fragiliser la peau, juste de la rendre plus lumineuse en éliminant les cellules mortes qui ternissent le hâle. Mon gommage du moment : L’Exfoliant gommage Corps Triple Action de Cap-Ferret (en pharmacie et sur le site de la marque), encore une marque découverte cette année. Sa texture est très riche en huilerons pas trop décapante.

Pour la douche du matin et du soir après la plage, j’adore l’Huile de Douche Lavante de La Rosée, une autre marque qui a déboulé en pharmacie cette année. Elle laisse la peau toute douce et surtout elle nettoie en douceur.

Pour le soir, car oui, les vacances, c’est aussi les sorties, les apéros etc. J’ai choisi une cologne. C’est léger, frais, tout ce qu’il faut pour les chaudes soirées d’été. Les Eaux de Chanel sorties il y a quelques semaines sont magnifiques et j’aime tout particulièrement Paris-Deauville. Une alchimie verte et fusante d’écorce d’orange, de feuille de basilic et de petit-grain. Avec en léger sillage un joli bouquet de rose, jasmin et patchouli.

J’emmène un peu de make up aussi. Mais pas question de mascara, de rouge à lèvres et autres fards à paupière. La peau a besoin de faire une pause aussi. Pratique le Crayon 4 Couleurs que Clarins réédite encore cette année. J’aime beaucoup le turquoise ou le violet au ras des cils et on peut aussi se maquiller la bouche avec le rouge. Plus pratique que ça c’est difficile à faire. D’ailleurs,  je sais déjà qu’il y en a une (#mafille) qui va me le piquer rapidement…

Pour les ongles, je reste fidèle à la formule clean des vernis Green de Manucurist dont je vous parlais dans le post Les vernis Green de Manucurist.

Et voilà ! Sur ce je vous souhaite de belles vacances et rendez-vous très vite pour de nouveaux posts… En attendant écoutez les épisodes de Beauty Toaster le podcast (le dernier de la saison sera diffusé le 18 juillet. Retour de nouveaux épisodes, dès la rentrée, le 5 septembre). Laissez des commentaires et profitez bien de vos vacances, parce que je ne sais pas vous, mais moi je les attendais depuis… Deux ans !

avion vacances plage mer tropiques

 

 

Ou comment sécher les cours pour des boutons

L’acné. J’ai jamais trop su ce que c’était. Ado, je n’ai pas connu, mais j’ai eu d’autres trucs, hein, rassurez-vous ! Des petits boutons de temps à autres, mais rien d’alarmant. Or c’est le problème number one de ma fille en ce moment. Cette grande tige trouve qu’elle a des boutons. Beaucoup trop et c’est un drame !

 

« Nan, mais je peux pas aller en cours comme ça !!!! ». Donc ce matin-là, quand elle m’a asséné cette phrase décrivant l’état de détresse de sa peau, j’ai halluciné. Je me suis imaginée au même âge devant ma mère. Hum… autres temps autres moeurs, je n’aurais même pas osé sortir la moitié d’une telle excuse pour sécher les cours.

C’est vrai: elle a bien quelques petits boutons, ça et là, mais rien à voir avec une acné sévère comme en ont certains ados. Elle s’en sort plutôt bien. Sauf que de son point de vue à elle, la moindre petite imperfection prend des allures d’explosion nucléaire. C’est un point de vue d’ado. Vous le savez bien, vous qui avez des ados (ça peut même commencer avant…), tout prend des proportions de dingue à partir de 12 ans. Ma réponse a fusé, vous vous en doutez : « et si tu mangeais moins de saloperies ? » Ah oui, je suis comme ça, moi, cash, cash !

Son problème est plus d’ordre alimentaire, avec en tête de gondole, le sucre. Elle en mange souvent et trop. Le moindre stress et hop, un sac de 300 gr de Dragibus ou de trucs gélifiés ne  lui fait pas peur. Je n’en achète pas (allez une fois tous les 3 pleins de courses et encore !), mais à cet âge, ils ont toujours deux-trois euros qui traînent pour assouvir leurs envies. Au moins c’est pas la clope. On se rassure comme on peut, hein ! Ok, elle n’a ni caries, ni problèmes de poids, mais franchement si elle pouvait freiner, ça m’arrangerait. Et sa peau s’en porterait dix fois mieux.

J’ai remarqué récemment qu’elle avait beaucoup moins de boutons quand elle limitait sa consommation de bonbecs. En interviewant une dermatologue et une naturopathe pour le magazine Elle il y a quelques mois, j’ai d’ailleurs eu la confirmation que le sucre était évidemment un facteur aggravant. Explication : tel un poison, le sucre crée de l’inflammation en jouant sur le fragile équilibre chimique interne, comme il joue sur celui du cerveau d’ailleurs. Eh non, les boutons ne sont pas qu’une affaire de cycle ou d’hormones. Ce qu’on avale influe aussi énormément.

Bon, si quelqu’un à la solution pour lui faire arrêter cette manie, je prends ! Et en attendant quelques conseils de base pour celles dont les enfants sont confrontés, parfois très tôt, au problème : ils doivent éviter de toucher leur visage avec les doigts, histoire de ne pas ajouter de poussière ou de microbes à la flore cutanée qui n’en demande pas tant. Ça paraît con, mais on en voit combien qui se touchent sans arrêt le visage avec les doigts qui viennent de glisser sur la rambarde de l’escalier et d’agripper la barre du métro. Autre truc de bon sens, ils doivent absolument éviter de se charcuter. Ça laisse des taches, des cicatrices quasi indélébiles, surtout si on a la peau mate ou noire. Nettoyage doux tous les soirs (même si on ne met pas de fond de teint), voire le matin aussi si la peau est luisante de sébum au réveil et on l’hydrate tous les matins. Eh oui, une peau grasse peut manquer d’eau, ce qui la déséquilibre encore plus, donc l’hydrater n’est pas du luxe. Et non, si l’on choisit bien son produit, on n’aura pas la peau plus grasse ! Bon, ça  c’est pour les cas légers, bien entendu, s’il y a des kystes et autres bubons pas très sympa, la consultation chez le dermatologue s’impose, n’attendez pas que la situation s’aggrave ou qu’il ou elle se sente vraiment mal. Les ados ne se font pas de cadeaux !

Dans les sorties récentes, voilà quelques produits à leur mettre sous le nez. Viendra bien le moment où ils auront envie (voire besoin) de les utiliser ;-). En attendant, ami(e)s parents, bon courage !

Du bio, avec la ligne Z&Ma, une ligne de produits bio pour ados crée par deux mamans. Aucun dérivé de prétrochimie, mais des extraits naturels  (huile de tournesol, jojoba, aloe vera…). En vente sur www.z-et-ma.com

Spécial acné tardive. Il paraît que 4 femmes (plus ados depuis longtemps) sur 10 seraient touchées. Riche en zincol, en AHA et BHA, ce fluide nettoie la peau sans l’irriter, la répare et la rééquilibre aussi grâce à  de l’acide hyaluronique et de la glycérine. Phys-AC Perfect Fluide Anti-Imperfections A-Derma, En pharmacie.

Millenials only. Nia a été créé par le labo qui fabrique Strivectin. Ludique, ce masque peel-off est riche en argile blanche, poudre de charbon, AHA (extraits de la mangue et du caja).  Sunday Detox Masque Mousse Peel-Off à l’Argile Nia, en exclu chez Sephora.

Waso est la ligne jeune lancée par Shiseido. Je vous en avais parlé dans un post de rentrée sur la vague de soins made in Asia. L’Hydratant Matifiant Express mate les brillances générées pas l’excès de sébum.

Et vous les boutons ? On en parle ? Vous gérez comment ?

 

Nouvelle étape dans l’ultra-personnalisation

Je vous avais parlé de Laboté il y a peu. J’avais littéralement craqué sur le concept novateur de cette marque de cosmétique fraîche. Des formules sur mesure, des soins complètement adaptés aux problématiques de la peau à l’instant « T ». Lucie Bataill, sa créatrice, récidive. Décidément, le sur-mesure est de plus en plus incontournable.

Fidèle à son concept et toujours à l’écoute d’une communauté grandissante de fans, Laboté étend cette fois son idée au démaquillage. Quoi de plus logique effectivement ?

Si votre diagnostic de peau est déjà enregistré, la formulation de votre huile démaquillante, votre Beauty Wave, ne prendra pas plus d’1/2 heure. Dans cette Infusion Florale enrichie en vitamine E, des extraits huileux de fleurs (hibiscus, magnolia, thé vert) dosés selon les besoins de ma peau. À ce moment précis : la mienne est sèche, déshydratée et un peu terne. Mon cocktail : un extrait d’huile de thé vert anti inflammatoire et hydratant, d’hibiscus pour ses propriétés régénérantes et anti-âge et des pétales de bleuet, apaisant et riche en polyphénols.

infusion démaquillante Labote

 

J’ai choisi d’ajouter un léger parfum, mais on peut en varier la concentration, voir ne pas en mettre du tout ! La date limite d’utilisation est indiquée sur le flacon comme pour les soins.

Je l’utilise à ma façon. Si j’ai du fond de teint (ce qui arrive tous les matins maintenant. Ahahaha !) et que je n’ai pas la flemme, je passe d’abord un coton d’eau micellaire pour en éliminer un max. Sur peau sèche, je masse l’huile avant de l’éliminer avec une petite serviette humide et chaude, comme en institut. La bonne surprise : la Beauty Wave élimine tous les résidus de soin et de make up.  Elle ne laisse pas de film gras et on a une grande sensation de confort une fois que la peau n’est plus humide.

Beauty Wave, 100 gr, 28 €. Laboté, 11 Rue Madame, 75006 Paris. Tél. 01 45 48 97 48

 

 

Un lieu atypique, unique, voilà le genre de trouvaille  que j’aime faire. Et si en plus celle ou celui qui l’a rêvé et l’a créé est une personne passionnée, alors là c’est le Graal intégral. Suivez-moi !

J’ai rencontré Cécile Tall il y a quelques semaines. Je pensais passer 15 minutes chez Awesome (c’est le nom de sa boutique), j’y suis restée deux heures ! Une femme passionnée, passionnante,  au profil super atypique, pour ne pas dire hors-circuit, et ça j’adore ! Diplômée en Droit et en Finance, spécialisée en fusions-acquisitions, rien ne la destinait à la cosmétologie et encore moins à ouvrir Awesome en janvier dernier.

Mais voilà, comme beaucoup d’entre nous qui, arrivées à certaines périodes de leur vie ont une furieuse envie de changement, et parce qu’elle est fan de voyage, Cécile s’est mise à s’imaginer dans une autre vie, un autre job et c’est tout naturellement qu’elle s’est tournée vers la cosmétologie et la volonté de faire différemment. Plus les marques sont niches, inconnues plus elles lui tapent dans l’oeil. Dingue de sourcing, cette tête chercheuse accorde une grande importance aux ingrédients, qu’elle veut les plus naturels possible, ainsi qu’à leur origine, mais sans être une stakhanoviste du bio.

Elle connait les créateurs de chacune des marques qu’elle décide de vendre dans sa boutique. On sent son attachement à ces personnalités, toutes très inspirantes. Elle parle avec passion des textures, des parfums. Cécile n’est pas une commerçante. Elle aime VRAIMENT tous les produits qui franchissent le seuil de sa boutique, comme si elle les avait conçus elle-même. Sur les étagères de ses deux monumentales bibliothèques chics, 15 références et que le top du naturel et du bio. M Botanicals, Nathalie Bond Organics, Mel Millis, Mauli, Evolve, Liha, Guy Morgan, Le Pure… Cécile élimine 90% des produits qu’on lui envoie, c’est dire si sa sélection est pointue. Rentrer chez Awesome se mérite ! Alors, allez-y les yeux fermés et prévenez votre banquier. La CB va chauffer 😉 Et moi, je vous parlerai très bientôt de quelques pépites dénichées dans la boutique de Cécile.

Awesome 49, rue Saint-Georges. 75009 Paris.

Vous habitez à l’autre bout de la France ? Pas de panique, Awesome a également un site marchand https://mygreenbrands.com