Tag

été

Parcourir

Partir, partir…

Bon, ça y est, les vacances sont là. Je suis off dans quelques heures. En attendant, petit post de dernière minute pour vous montrer ce qui va m’accompagner sous le soleil.

Côté protection solaire, je reste une fidèle des soins Clarins qui m’accompagnent depuis des années sur le visage et le corps. Et depuis quelques années, je les associe à ceux d’Esthederm. Ici, la Brume Adaptasun que j’utiliserai en seconde période de vacances. Dans les deux cas, je suis certaine de ne pas cramer dès les premières expositions. Mais plus le temps passe, plus je suis sensible à l’impact polluant des filtres. Donc, je songe sérieusement à changer mes habitudes avec le soleil, seul moyen de ne pas polluer la faune et la flore marines.

L’eau Thermale d’Uriage m’accompagne aussi.  C’est elle qui réveille ma peau le matin puisque je ne fais jamais de nettoyage le matin, comme je l’expliquais dans ce post sur ma routine anti-âge). Et puis c’est pas mal aussi pour se rafraîchir pendant a journée ou le soir après la plage ou la piscine.

Démaquillage obligatoire le soir pour éliminer le sable, le sel et les résidus de protection solaire. Pour tout enlever sans en rajouter avec une eau trop calcaire ou des tensions-actifs trop agressifs, j’ai misé sur le Lait Démaquillant Confort de Saeve (Ligne Hydra Malva), une toute nouvelle marque qui mise sur les vertus anti-oxydantes et anti-inflammatoires de la sève fraîche de bouleau bio. Elle serait salvatrice pour la peau avant et après les expositions donc ça tombe plutôt bien (en pharmacie et sur le site de marque bientôt).

Certains disent qu’il ne faut pas exfolier en période d’exposition solaire. Alors, moi je dis qu’on fait comme on veut mais en respectant quelques règles de base quand même. On peut en faire un hebdo en évitant les zones fragiles comme le buste et en insistant plutôt sur les coudes, les genoux et surtout les talons qui sont soumis à rude épreuve. Autre précaution : le faire le soir sur peau humide (plutôt que sèche), parce que retirer cellules mortes et film hydro lipidique le matin, juste avant de partir à la plage, ça peut faire très mal, même avec une protection de ouf ! La veille au soir, c’est beaucoup mieux, croyez-moi ! Et surtout ne frottez pas trop fort. L’idée n’est pas de fragiliser la peau, juste de la rendre plus lumineuse en éliminant les cellules mortes qui ternissent le hâle. Mon gommage du moment : L’Exfoliant gommage Corps Triple Action de Cap-Ferret (en pharmacie et sur le site de la marque), encore une marque découverte cette année. Sa texture est très riche en huilerons pas trop décapante.

Pour la douche du matin et du soir après la plage, j’adore l’Huile de Douche Lavante de La Rosée, une autre marque qui a déboulé en pharmacie cette année. Elle laisse la peau toute douce et surtout elle nettoie en douceur.

Pour le soir, car oui, les vacances, c’est aussi les sorties, les apéros etc. J’ai choisi une cologne. C’est léger, frais, tout ce qu’il faut pour les chaudes soirées d’été. Les Eaux de Chanel sorties il y a quelques semaines sont magnifiques et j’aime tout particulièrement Paris-Deauville. Une alchimie verte et fusante d’écorce d’orange, de feuille de basilic et de petit-grain. Avec en léger sillage un joli bouquet de rose, jasmin et patchouli.

J’emmène un peu de make up aussi. Mais pas question de mascara, de rouge à lèvres et autres fards à paupière. La peau a besoin de faire une pause aussi. Pratique le Crayon 4 Couleurs que Clarins réédite encore cette année. J’aime beaucoup le turquoise ou le violet au ras des cils et on peut aussi se maquiller la bouche avec le rouge. Plus pratique que ça c’est difficile à faire. D’ailleurs,  je sais déjà qu’il y en a une (#mafille) qui va me le piquer rapidement…

Pour les ongles, je reste fidèle à la formule clean des vernis Green de Manucurist dont je vous parlais dans le post Les vernis Green de Manucurist.

Et voilà ! Sur ce je vous souhaite de belles vacances et rendez-vous très vite pour de nouveaux posts… En attendant je vous invite à aller écouter les épisodes de Beauty Toaster le podcast, en particulier celui enregistré avec pascal Ory, à propos du bronzage. Le dernier de la saison sera diffusé le 18 juillet. Retour de nouveaux épisodes, dès la rentrée, le 5 septembre.

Laissez des commentaires et profitez bien de vos vacances, parce que je ne sais pas vous, mais moi je les attendais depuis… Deux ans ! Au fait, vous partez où vous ?

avion vacances plage mer tropiques

 

 

Le bronzage, une histoire de société

Généralement, quand on parle de bronzage dans les magazines, c’est uniquement pour nous rappeler qu’il faut se protéger (évidemment j’adhère), acheter tout plein de produits soi-disant nouveaux, soi-disant plus performants que les précédents (mais toujours aussi polluants, hein…). Bref, toujours la même rengaine (acheter, acheter, acheter…), même si encore une fois j’approuve totalement la prévention.

Mais le bronzage, c’est bien plus que ça. Pourquoi ressent-on ce besoin de partir sous d’autres latitudes et d’en revenir avec une peau différente chaque été ? Le bronzage, apparu au tout début du 20ème siècle, marque en fait un vrai tournant culturel. Au point que toute le monde, médecins, commerçants et autres idéologues pas toujours très recommandables, s’en sont très vite emparés. Car derrière cette habitude, en apparence très anodine, que l’on retrouve principalement en Occident (et particulièrement en France), se cache un bouleversement sociétal majeur et qui l’eut cru l’un des moyens par lequel les femmes ont commencé à libérer leur corps. Et à se libérer tout court.

Alors plutôt que de vous parler produits, formules, prévention etc., j’ai choisi d’aborder le sujet sous son angle sociologique en invitant le Professeur Pascal Ory, auteur du livre L’Invention du Bronzage (Collection Champs aux éditions Fammarion), livre que je vous conseille d’emporter dans votre sac de plage. Cette année, on ne bronzera pas idiot grâce à Beauty Toaster !

En attendant le sable et la mer, à vos écouteurs, c’est l’heure de Beauty Toaster.

Pour  ne manquer aucun nouvel épisode de Beauty Toaster le podcast, le mieux est de vous abonner sur iTunes (Apple) ou Soundcloud (si vous êtes sur Androïd). N’oubliez pas, sur l’un comme sur l’autre, de laisser un commentaire ou une note, voire même les deux si vous avez aimé. Vous permettrez ainsi à Beauty Toaster de profiter d’une audience plus large et donnerez à d’autres auditeurs la chance de le découvrir. N’hésitez pas aussi à en parler autour de vous. Merci infiniment pour votre écoute, votre fidélité, votre soutien. 

Suivez-moi sur Instagram @beautytoaster et sur la page Facebook @beautytoaster pour être notifié des nouveaux épisodes.

Quoi de neuf ?

Bientôt les vacances… mais avant, encore beaucoup de boulot, un peu de stress. Bref, on n’est pas encore libérée, délivrée. Cette semaine c’est le retour de la speed list. On va parler paréos, bonne action, 50 ans, compléments alimentaires… Allez, c’est parti.

  1. Des paréos oeuvres d’art. Ydonis est une marque de beachwear dont j’avais vraiment envie de vous parler car je connais sa créatrice. Elle s’appelle Lara Meissirel. Nos enfants allaient à la maternelle ensemble, à Clichy, à deux pas de la rue où vécut l’auteur Henry Miller (#JoursTranquillesaClichy). Franco-américaine, Lara est une artiste-peintre talentueuse qui a « sévi » dans la déco avant de lancer il y a quelques années sa ligne de paréos, caftans et autres foulards dont les imprimés sont inspirés de ses toiles colorées. Idéal pour partir à la plage. Rendez-vous sur le site Ydonis.
  2. Faire une bonne action. En achetant la trousse Clarins X Feed. La marque française fait une colla’ avec Feed. Feed c’est l’association créée en 2006 par Lauren Bush. Sa mission est de financer les repas dans les écoles de pays démunis comme le Honduras, Madagascar ou encore le Guatemala. Grâce à ces repas, les enfants sont plus enclins à aller à l’école. 19 millions de repas scolaires ont pu être assurés à ce jour. Mais il y a encore tellement à faire. Sur chaque trousse garnie achetée, vous contribuez à l’achat de 10 repas (c’est écrit derrière). Alors aucune hésitation ! Trousse contenant 1 Baume Beauté Eclair, un tube de Doux Nettoyant Moussant et une mini flacon d’Huile Confort Lèvres. 39 € dans les boutiques et spas Clarins et sur le site www.clarins.fr
  3. Leonor Greyl a 50 ans ! J’ai une vraie tendresse pour cette marque et surtout pour sa créatrice, Madame Leonor Greyl. Jeune journaliste, je l’ai souvent interviewée pour mes papiers. Toujours disponible, elle connaissait tout du cheveu et était tellement en avance sur son temps. S’il y a un produit à connaître (parmi les nombreux que j’affectionne) c’est la Crème Aux Fleurs. Une crème hybride, mi-shampooing mi-soin et juste mythique. Je crois pouvoir dire sans me tromper, qu’à ma connaissance, c’est le premier shampooing sans sulfate. Et il a été formulé dans les années 60… On peut difficilement être plus visionnaire. Et même si Madame Greyl ne travaille plus, on peut encore la voir dans son salon de la rue Tronchet saluer les coiffeurs, les clientes, certaines fidèles de dizaines d’années. Happy Bitrthday Madame ! Infos, adresse et produits sur www.leonorgreyl.com
  4. Alimentaire mon cher… Comme je vous le disais récemment, j’ai décidé de me remettre au compléments alimentaires afin de soutenir un peu mon organisme et l’aider à mieux vivre cette mutation physiologique majeure qu’est la ménopause. Une nouvelle génération de compléments alimentaires issus de la phytothérapie est née : Arbosanté. La marque a mis au point des formules originales mixant jusqu’à 9 plantes. On trouve des mélanges pour réguler le système nerveux, l’inflammation sous toutes ses formes ou encore stimuler la circulation… En tout, 5 formules pour réguler les 14 systèmes de l’organisme. Bon c’est pas donné (de 68 à 88 € pour une boite de 30 gélules), mais on n’a rien sans rien. En vente sur le site.
  5. Happy hour chez le coiffeur. Une super idée. LeCiseau.fr permet de réserver un rendez-vous à la dernière la dernière minute dans un salon de coiffures, dans les créneaux horaires les plus vides (ce qui est malheureusement fréquent chez beaucoup de coiffeurs). Grâce à cette résa de dernière minute, vous payez la prestation avec 50% de réduction. Et l’autre bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas qu’à Paris que ça se passe. D’ailleurs, le concept avait d’abord été crée en province à Toulouse, Montpellier, Lyon, Saint-Etienne ou encore Bordeaux. Infos sur LeCiseaufr

Un avant goût d’été…

Bon, on est bien d’accord que l’été reste une utopie à l’heure où j’écris ce post (début avril). Mon manteau d’hiver est toujours en faction à l’entrée. Je n’ai même pas encore tombé l’écharpe tellement j’ai peur de me choper une trachéite ou un méchant truc du genre. Et mes tiroirs débordent toujours de pulls. L’hiver va-t-il nous lâcher un jour ? Pour l’instant, j’en doute.

Et ça me fatigue, pas vous ? Du coup, j’ai décidé de contre-attaquer et d’adopter un parfum qui fleure bon le sable chaud. Ca faisait longtemps, mon dernier post parfum remonte à il y a un an avec Fragrance, l’autre parfum. Le parfum possède une vraie force évocatrice, une vraie madeleine de Proust ! Il peut vous transporter très vite sur une plage, dans une fête foraine ou dans un lit un dimanche matin.

soleil, parfum, fragrance, été

Ce jus est très solaire et  s’appelle opportunément Eau de Soleil Blanc. Il s’ouvre sur de la bergamote vert, du petit grain bigarade, et des épices comme le poivre rose, la cardamome et le cumin. En coeur, c’est une effusion de fleurs blanches (jasmin, ylang ylang, tubéreuse) et de fleur d’oranger). Les notes les plus profondes sont un accord improbable de coco de mer, d’ambre et de vanille. Et ce flacon en verre givré. J’adore le verre givré !

Je l’asperge et je me téléporte sur une plage de sable blanc et baignée de rayons brûlants. On finira bien par le voir pointer, ce Sun ! Bonne semaine à toutes 😉

Tom Ford Eau de Soleil, 102 €, 50 ml, déjà dispo dans tous les points de vente Tom Ford