Auteur.

Chantal Soutarson

Parcourir

Chanvre, cannabis sativa, CBD, cannabidiol. On ne compte plus les marques de beauté, surtout américaines, qui se lancent dans le juteux business du cannabis cosmétique. Opportunisme oblige, elles se sont engouffrées dans le mouvement, grâce à la légalisation de la consommation de cannabis dans différents états, comme la Californie. Il y a un vrai enjeu économique derrière cette plante et ses dérivés. C’est un peu l’or vert du moment et tout le monde veut sa part. En tous cas en cosmétiques, le cannabis a fait une entrée remarquée ! Mais n’est-ce pas beaucoup de bruit pour rien ?

Qu’est-ce que c’est le CBD ? Comme tous les dérivées, le CBD est issu du cannabis sativa, la plante « mère », et il est aussi appelé Cannabidiol. C’est une molécule parmi les centaines que contient le cannabis. Le CBD n’a aucun effet psychotrope. Malgré tout, certains ont intérêt à entretenir la confusion grâce à un marketing très borderline, mais aussi répréhensible au regard de la loi française. Moi, je vous le dis, pas de trip à espérer avec le CBD (ceux qui vous promettent cela mentent, sont hors-la-loi et risquent gros). No trip, ni good ni bad, en revanche, il aurait des propriétés anti-inflammatoires, anti-stress, et même anti-douleur. C’est l’anandamide, un neurotransmetteur que nous sécrétons naturellement qui serait très sensible au CBD.

Ne pas confondre huile de chanvre et CBD… Attention, tout ce qui contient du chanvre ne contient pas de CBD. La plante est la même, mais les molécules utilisées sont différentes suivant la partie de la plante dont elles sont extraites. D’ailleurs, j’ai remarqué que de plus en plus de marques utilisent l’huile de chanvre (cannabis sativa dans la liste INCI) en complément d’autres huiles végétales qui ont toutes l’avantage d’être produites en France. Franchement, c’est plus que souhaitable si l’on veut stopper un jour l’utilisation outrancière de l’huile de palme (rêvons un peu…). D’un point de vue cosmétique, l’huile de graines de cannabis sativa est blindée en oméga 3 et 6, donc hyper nourrissante et anti-oxydante. Elle serait également anti-inflammatoire et donc top pour traiter les peaux sensibles et/ou acnéiques. Sans parler  des terpènes qu’elle contient, ces molécules olfactives aux vertus anti microbiennes et antiaériennes.

Les autres utilisations du CBD ? Dans sa forme pure ou mélangée à d’autres huiles végétales, et en fonction de sa concentration, on peut l’utiliser en application topique pour décontracter une zone ou se destresser, mais on peut s’en servir en complément alimentaire pour favoriser le sommeil par exemple.

Où le trouver ? Comme je vous le disais, pas mal de marques ont senti souffler le vent du CBD. Attention tout de même à ne pas acheter n’importe quoi sur n’importe quel site obscur. D’une part parce que vous n’avez pas la garantie que ce soit réellement du CBD et si, par malheur pour vous, le produit contenait du THC (la molécule psycho-active) vous tomberiez sous le coup de la loi. Sans parler des huiles coupées avec des huiles minérales ou autres, bref, évitez  l’achat en ligne si vous ne connaissez pas la marque ou que ça vient de l’autre côté de la planète. Sorti des marques ayant pignon sur rue et respectant la réglementation, on évite.

Ma reco : Ho Karan bien sûr, la marque française créée par Laure Bouguen que vous avez pu entendre dans Beauty Toaster Episode 67 . Récemment, Laure a repositionné sa marque sur le créneau porteur de l’anti-stress et du bien-être et je trouve cela plutôt intelligent. Perso, j’adore son huile Holy Flow dosée à 2,5% de CBD. Parfaite pour calmer les insomnies ou s’endormir vite si on a eu une journée agitée. On peut l’utiliser sur des points de pulsation ou même en sublingual pour un effet plus rapide.

En Angleterre, la tendance CBD bat aussi son plein. Lors du salon Indie Beauty Expo London, j’en ai vu je ne sais pas combien qui venaient d’un peu de toute l’Europe et même des US. Pura Vida Organic, Sweet Mary Jane ou encore la marque Green Stem qui va même jusqu’à proposer  le CBD en liquide pour vapoteuses, hum… Bref, il semble que la vague CBD n’en soit qu’à ses débuts.

Rien à voir, mais le magnifique numéro 8 de la Revue Nez consacre un dossier sur les « substances addictives » en parfumerie. A lire.

Et vous le CBD, ça vous branche ?

Si on m’avait dit que lancer mon podcast m’aurait autant apporté (pas financièrement, hélas…) je ne l’aurais certainement pas cru. Depuis janvier 2018, ça a été rencontres sur rencontres. Humainement, moi qui suis plutôt d’un naturel réservé, j’ai dû prendre sur moi, aller vers des gens que je ne connaissais pas, les solliciter pour des ITW en croisant les doigts pour qu’ils ne refusent pas de me parler. Inspirer la confiance, c’est simple comme un mail… Enfin pas tout à fait quand même.

En ce début 2020, avec presque 90 épisodes au toaster, ça devient de plus en plus facile. On ne me connait pas, souvent mes interlocuteurs ignorent que je viens de la presse écrite (et ça me va très bien…), mais on connait Beauty Toaster. Au cours de l’année 2019, j’ai aussi été amenée à relever de nouveaux défis qui m’ont permis de vivre de nouvelles expériences en tant que modératrice sur des débats autour des cosmétiques et de l’inclusivité (au CEW), de la femme et du corps (au Bon Marché) ou de l’entreprenariat dans la beauté (au Club BusinessOFéminin). Bref, j’ai développé de nouvelles compétences dans la prise de parole en public, dans l’expertise en tendances cosmétiques aussi.

A chaque épisode de Beauty Toaster, je vous fais découvrir de nouveaux créateurs, des marques différentes et différentiantes, je vous fait partager les coulisses de la création à travers ses acteurs. C’est l’ADN de Beauty Toaster. C’est sur cette idée que je l’ai conçu. Mais, pour en avoir pas mal discuté avec certain.es d’entre vous via IG (qui est mon média préféré pour des tas de raisons), j’en suis venue à la conclusion qu’il manquait une dimension à Beauty Toaster : apporter plus d’informations. Beaucoup se posent énormément de questions sur les cosmétiques encore aujourd’hui, ou ont des peurs justifiées ou non. Alors oui, on a de l’information, ça dégouline même de partout, on a aussi, ne parallèle, des wagons de désinformation hélas, mais au finish, seul.e devant un linéaire, comment choisir, faire la part des choses ?

J’ai moi-même accès à pas mal d’informations sur la cosmétique, et je ressens une vrai frustration à l’idée ne pas pouvoir les partager avec vous. Depuis des mois, j’ai une idée qui me trotte dans la tête : organiser des ateliers pour les fans de beauté et de Beauty Toaster. Alors attention, je ne me lance pas dans le DIY. J’ai du respect pour celles qui en font, mais moi c’est pas mon truc.

Vous aider à y voir plus clair, ce sera l’objectif. De vous aider à démêler le vrai du faux, l’intox de l’info. Car il faut savoir que la beauté, c’est un gros business. Pas aussi gros que l’agro-alimentaire, mais c’est une grosse industrie quand même. Rien que les cosmétiques français représentent 23% du marché mondial. Vous voyez le monde, vous voyez la taille de la France ? Chaque année 170 nouvelles entreprises cosmétiques sont créées en France. Ce qui me fait dire que le Toaster a encore de beaux jours devant lui 😉 Ca en fait des produits et ça en fait des formules à décrypter.

Mais, revenons-en aux ateliers. Mon idée, c’est de vous donner des clefs qui vous permettront de ne plus gober tout et n’importe quoi et d’acheter ou pas d’ailleurs, en conscience. C’est plus important qu’il n’y paraît, car face à cette déferlante de nouveaux produits et face à l’exigence de transparence des consommateurs (thank God !), certains petits malins se disent qu’ils ont une carte à jouer. Et ils sortent l’artillerie lourde : marketing de la peur, messages un peu borderline, voire mensongers, tout est bon pour choper de nouveaux consommateurs et les ferrer. Sauf que dans la réalité, la vérité est beaucoup moins manichéenne. Et c’est cela qu’on verra ensemble. Mais pas que ! J’ai encore plein de thèmes et d’idées…

A l’heure où j’écris ce post (le 2 janvier donc !), la grève des transports bat encore son plein à Paris, donc le 1er atelier initialement prévu en janvier est reporté, mais une chose est certaine, il aura lieu. Toutes les infos seront sur IG et Facebook, pour vous donner toutes les informations nécessaires. Stay Tuned…

Comment peut-on travailler dans les cosmétiques et craindre de les utiliser sur ses propres enfants ? Sandra Gasmi, la créatrice de Demain, vivait dans ce paradoxe jusqu’à ce qu’elle décide d’agir. Après tout, on n’est jamais mieux servi que par soi-même, n’est-ce pas ?

Demain est né. Une gamme in et out, de crèmes universelles et de compléments alimentaires pour protéger la peau, toutes les peaux. Leur secret : des pré et des probiotiques pour entretenir les fameux microbiotes intestinal et cutané.

En plus, Sandra est très concernée par la protection et l’avenir de notre planète et a mis un point d’honneur à créer une marque vertueuse. Et si Demain incarnait le modèle cosmétique du futur ?

Allez, à vos écouteurs, c’est l’heure de Beauty Toaster

Ne manquez aucun nouvel épisode de Beauty Toaster ! Abonnez-vous sur Apple Podcast, SpotifyDeezerGoogle Podcast et sur toutes les bonnes plateformes de podcasts. N’oubliez pas de laisser un commentaire et plein d’étoiles sur Apple Podcast, si vous avez aimé. Vous permettrez ainsi à Beauty Toaster de profiter d’une audience plus large en donnant à d’autres auditeurs la chance de le découvrir. N’hésitez pas non plus à en parler beaucoup autour de vous, à partager avec votre famille, vos ami(e)s, et tous les passionné.es de beauté et de wellness que vous connaissez, même s’ils vivent loin de vous ;-). Beauty Toaster s’écoute partout dans le monde. Merci infiniment pour votre écoute, votre fidélité et votre soutien. Et très belle année 2020 à tous !

Suivez-moi sur Instagram @beautytoaster , sur Twitter @beautytoaster et sur la page Facebook @beautytoaster pour être notifié des nouveaux épisodes.

Un post cosméto, ça faisait longtemps. Je pensais ne plus avoir grand chose à dire, et puis non finalement… Le froid, l’hiver, les grèves, tout ça m’inspire 😉 Ok, c’est de l’humour, mais y’a du vrai.

Le froid, l’hiver et moi, on n’est pas amis du tout ! J’ai toujours eu un mal fou à me réchauffer quand la température tombe sous les 18 degrés et ça ne s’arrange évidemment pas en vieillissant. Du coup, lorsqu’il faut sortir et, accessoirement puisque c’est d’actualité, attendre le bus pendant de longues minutes au coin d’une rue, ça devient vite problématique.

En plus , je dois gérer la faible hygrométrie hivernale qui fait que ma peau, que ce soit sur le corps ou sur le visage, se déshydrate en accéléré. Alors, depuis quelques années, j’ai appris à mieux adapter ma routine en fonction des aléas climatiques.

Déjà, je m’hydrate un max de l’intérieur. C’est vrai que l’hiver, on ressent moins la soif, mais ce n’est pas pour autant qu’on ne se déshydrate pas. C’est d’ailleurs pire qu’en été puisque là, sans sueur et ni chaleur, on ne ressent presque rien. Erreur ! Le corps subit des pertes insensibles en eau H24, 365 jours par an, il faut donc y faire très attention. Je bois de l’eau, 1,5 l (même si j’ai moins soif, évidemment). Comme c’est l’hiver, je bois également des infusions : j’adore l’hibiscus et le roiboos. J’ai largué le café du matin il y a des années maintenant.

Et puis, j’ai mon petit rituel du matin : eau chaude mais pas brûlante, poudre de cannelle, rondelle de gingembre frais et quelquefois 1/2 citron mais pas tous les matins parce que c’est un peu hard pour l’émail des dents à la longue. J’avale ce « cocktail » pendant environ 15 jours à jeun, tous les matins. C’est pas mal pour retrouver une peu de chaleur au saut du lit et bien attaquer la journée après une nuit à jeun. En plus, la cannelle est un excellent anti-bactérien, elle a également des vertus anti inflammatoires et anti-oxydantes. J’en gratte un tout petit peu, pas la peine d’en utiliser un bâton entier. Et ça, je le fais toute l’année. J’ajoute le gingembre et le citron par intermittence seulement et pas tout l’hiver.

Pour la peau, je fais simple, pas de changement de routine radicale, juste des ajustements. Si je sens que ma peau tire trop le jour, j’applique en sous couche un sérum ou un pschitt d’eau blindée en acide hyaluronique juste avant ma crème, comme ça je scelle l’eau dans les couches supérieures (enfin, c’est l’illusion que ça me donne 😉 ). C’est vraiment en fonction de mes sensations. Et puis, le plus important, je switche de crème, je vais vers des textures plus nourrissantes pendant les mois de grand froid.

Pour le soir, puisque je ne suis pas fan de crèmes de nuit, j’applique quelques gouttes d’huile avant d’aller me coucher s’il a fait vraiment froid dans la journée et que ma peau tire après le démaquillage. Je la choisis riche en vitamines anti-oxydantes. Idéal pour éviter d’apporter trop de choses inutiles à la peau qui a plutôt besoin qu’on la laisse tranquille pendant la nuit. Quelques gouttes d’huile c’est bien aussi pour enrichir un lait corps certes hydratant, mais pas toujours assez costaud pour éviter la peau de croco.

En cosméto, on me demande souvent quels produits j’utilise. Alors malgré la découverte régulières de nouveaux produits et de nouvelles marques, je mets un point d’honneur à terminer les produits que je commence. Pas de gaspillage ! Et avec certains produits, comme les huiles, ça peut durer très longtemps, puisqu’on en met finalement très peu. Mais voici tout de même une petite sélection de soins (pas tous encore testés) qui rempliront leur rôle de bouclier anti-froid à merveille. Bon accessoirement vous pouvez entendre leurs créateurs sur le podcast sauf celui du créateur d’Oskol qui arrive à la fin du mois.

hiver froid peau déshydratation crème nourrissante effet bouclier

La Universal Emulsion de Lixirskin : un soin hybride qui sait tout faire. Et peut même faire office de crème de nuit pour celles qui ne peuvent pas s’en passer. A noter : sa formulation permet d’obtenir un SPF10 sans aucun apport de filtre solaire. En même temps, c’est Colette Haydon qui est à la manoeuvre, donc… Sur lixirskin.co.uk

L’Huile d’Argan True The Argan Company : une huile pure et bienfaisante, naturellement riche en vitamine E anti-oxydante. Elle est parfaite et ne laisse pas de film gras. Je l’adore ! Sur truetheargancompany.com

Et il y en a plein d’autres à la Rose de Damas ou encore à la bourrache (top pour les peaux matures) dont je vous ai déjà parlé. A découvrir chez Vitner’s Daughter (un cocktail précieux mais ruineux), Amalthéa, Oden etc.

L’Huile Repulpante N°3 Oh My Cream Skincare : un savant cocktail d’huile (avocat, marula, jojoba etc.) d’aloe vera et d’acide hyaluronique. Elle est riche en vitamines A, E et C. Elle est parfaite pour booster les peaux sèches en hiver. Sur Ohmycream.com

Le Baume Régénérant de l’Atlantique Oskol : une jolie marque découverte récemment et dont vous entendrez bientôt le créateur sur Beauty Toaster. 99% d’ingrédients naturels (eau de camomille, huile de prune, de chanvre, algues…) dont la majorité sourcés dans la région de Biarritz. Il est riche en omégas 3 et 6. On peut même l’utiliser en masque. Sur Oskol.fr

La Crème de Jour On the Wild Side : une jolie marque qui suit la route du succès. La cueillette manuelle de bourgeons sauvages et la récolte de sève de bouleau font l’originalité de sa formule. Et bien entendu, elle est blindée en huiles made in France. Sur onthewildsidecosmetics.com

Et vous, quelle est votre routine d’hiver ? Quelle est votre dernière découverte cosméto.

Vous connaissez Oh my Cream !, oui forcément. Ce fut d’abord l’un des premiers sites proposant des marques de beauté expertes, auquel s’est très vite ajoutée une jolie boutique parisienne « en dur ».

Celle qui se cache derrière cette réussite, c’est Juliette Lévy, une jeune femme dynamique, passionnée de cosmétiques mais déçue de ne pas toujours trouver l’information qu’elle estimait essentielle pour « vendre » un produit. Et voilà comment elle décide de créer sa boutique idéale en lançant Oh My Cream ! C’était en 2013.

Un entretien passionnant où Juliette parle clean beauty, raconte les débuts de son aventure, les rencontres, les risques qu’elle a pris… L’occasion de glaner quelques conseils judicieux. Avis à celles et ceux qui, dans un coin de leur tête, ont peut-être un projet d’entreprise ou de produit…

Allez, à vos écouteurs, c’est l’heure de Beauty Toaster.

Ne manquez aucun nouvel épisode de Beauty Toaster ! Abonnez-vous sur Apple Podcast, SpotifyDeezerGoogle Podcast et sur toutes les bonnes plateformes de podcasts. N’oubliez pas de laisser un commentaire et plein d’étoiles sur Apple Podcast, si vous avez aimé. Vous permettrez ainsi à Beauty Toaster de profiter d’une audience plus large en donnant à d’autres auditeurs la chance de le découvrir. N’hésitez pas non plus à en parler beaucoup autour de vous, à partager avec votre famille, vos ami(e)s, et tous les passionné.es de beauté et de wellness que vous connaissez, même s’ils vivent loin de vous ;-). Beauty Toaster s’écoute partout dans le monde. Merci infiniment pour votre écoute, votre fidélité et votre soutien. Et très belle année 2020 à tous !

Suivez-moi sur Instagram @beautytoaster , sur Twitter @beautytoaster et sur la page Facebook @beautytoaster pour être notifié des nouveaux épisodes.

L’enfant terrible de la coiffure

Fred, c’est le coiffeur qui fait des vidéos décalées mais qui prend son métier très au sérieux, malgré les apparences…

Il se livre sur ses débuts dans un salon de province, sur son arrivée à Paris. Et raconte comment il s’est très vite retrouvé à l’étroit entre les murs des salons ; comment le blogging lui a ouvert un extraordinaire champ des possibles et pourquoi les vidéos rigolotes qui ont fait sa notoriété, c’est fini pour lui.

Mais, on a aussi parlé de sa toute jeune marque de soins cheveux clean, et du manque de vocation pour ce métier qui cache pourtant bien des ressources. Non, devenir coiffeur n’est pas un pis aller. La preuve par Fred !

Allez à vos écouteurs, c’est l’heure de Beauty Toaster.

Ne manquez aucun nouvel épisode de Beauty Toaster le podcast ! Abonnez-vous sur Apple Podcast, Spotify, DeezerGoogle Podcast et sur toutes les bonnes plateformes de podcasts. N’oubliez pas de laisser un commentaire et plein d’étoiles sur Apple Podcast, si vous avez aimé. Vous permettrez ainsi à Beauty Toaster de profiter d’une audience plus large en donnant à d’autres auditeurs la chance de le découvrir. N’hésitez pas non plus à en parler beaucoup autour de vous, à partager avec votre famille, vos ami(e)s, et tous les fans de beauté et de wellness que vous connaissez, même s’ils vivent loin de vous ;-). Beauty Toaster peut s’écouter partout dans le monde. Merci infiniment pour votre écoute, votre fidélité et votre soutien.

Suivez-moi sur Instagram @beautytoaster , sur Twitter @beautytoaster et sur la page Facebook @beautytoaster pour être notifié des nouveaux épisodes.

L’indie brand qui veut faire trembler la planète beauté

Typology, vous connaissez ? Ne vous inquiétez pas, vous allez beaucoup en entendre parler. Normal, Ning Li,  son créateur, est un surdoué de l’entrepreneuriat. Après MYFAB et surtout MADE.COM, le voilà à la tête d’une start up cosmétique pas comme les autres.

D’un seul coup ou presque au début de l’année 2019, Typology déboule avec une bonne soixantaine de produits super bien pensés, des formules débarrassées des indésirables, du superflu et blindées en actifs purs. Evidemment, la marque est 100% digitale.

Ning Li veut être un outsider de la beauté, ici et bien au-delà de nos frontières, car comme il le dit si bien, il est temps redonner à la France ses lettres de noblesse et sa 1ère place en matière d’innovation cosmétique. A mon humble avis, il est plutôt bien parti. Je suis allée le rencontrer à Station F, l’un des QG de l’innovation beauté dans l’hexagone.

Allez, à vos écouteurs, c’est l’heure de Beauty Toaster.

Vous pouvez suivre l’actualité de Typology sur le site Typology.com et sur IG @typologyparis

Ne manquez aucun nouvel épisode de Beauty Toaster le podcast, écoutez et abonnez-vous sur Apple Podcast, Deezer, Google Podcast, Spotify et sur toutes les bonnes plateformes de podcasts. N’oubliez pas de laisser un commentaire ou plein d’étoiles, en particulier sur Apple Podcast, si vous avez aimé. Vous permettrez ainsi à Beauty Toaster de profiter d’une audience plus large en donnant à d’autres auditeurs la chance de le découvrir. N’hésitez pas non plus à en parler beaucoup autour de vous, à partager avec votre famille, vos ami(e)s, même s’ils vivent loin de vous ;-). Beauty Toaster peut s’écouter partout dans le monde. Merci infiniment pour votre écoute, votre fidélité et votre soutien.

Suivez-moi sur Instagram @beautytoaster , sur Twitter @beautytoaster et sur la page Facebook @beautytoaster pour être notifié des nouveaux épisodes.

Le corps et l’esprit

Pour finir en beauté et en paix totale l’année 2019, j’ai choisi d’inviter Lili Barbery. Après Pimp my Breakfast son premier livre (pour lequel je l’avais interviewée en juin 2018 épisode #19), j’ai souhaité la réinviter pour La Réconciliation (paru aux éditions Marabout) où elle parle en toute franchise de sa réconciliation avec son corps (thème qu’elle avait déjà abordé dans son précédent bouquin), mais également avec son mental, avec les autres et avec le vivant.

Entre le yoga kundalini, qu’elle enseigne aujourd’hui avec une joie immense et sa prise de conscience écologique, Lili incarne un changement qui va bien au-delà d’un simple changement de carrière, c’est un changement d’état d’esprit, de vie à 360°, comme on en rencontre rarement.

Ni donneuse de leçons, ni égocentrée, ni « allumée », Lili est dans le partage d’expérience. Et passionnante, comme toujours.

Vous pouvez lire ses posts inspirants sur lilibarbery.com

Photographie : Thibault Stipal

Allez à vos écouteurs, c’est l’heure de Beauty Toaster.

Attention ! Les 15 prochains jours, ce seront des rediffusions. On se retrouve pour de nouveaux épisodes à partir du 8 janvier 2020. Passez de très belles fêtes de fin d’année et on se retrouve l’année prochaine 😉

Ne manquez aucun nouvel épisode de Beauty Toaster le podcast ! Abonnez-vous sur Apple Podcast, Spotify, Deezer, Google Podcast et sur toutes les bonnes plateformes de podcasts. N’oubliez pas de laisser un commentaire et plein d’étoiles sur Apple Podcast, si vous avez aimé. Vous permettrez ainsi à Beauty Toaster de profiter d’une audience plus large en donnant à d’autres auditeurs la chance de le découvrir. N’hésitez pas non plus à en parler beaucoup autour de vous, à partager avec votre famille, vos ami(e)s, et tous les fans de beauté et de wellness que vous connaissez, même s’ils vivent loin de vous ;-). Beauty Toaster peut s’écouter partout dans le monde. Merci infiniment pour votre écoute, votre fidélité et votre soutien.

Suivez-moi sur Instagram @beautytoaster , sur Twitter @beautytoaster et sur la page Facebook @beautytoaster pour être notifié des nouveaux épisodes.

Hommage à Toulouse

Anaïs adore le parfum, c’est peu de le dire. Alors lorsqu’elle a décidé de créer sa marque, la parfumerie lui est apparue comme une évidence. Comme une évidence aussi, le besoin de développer Nolença avec son amie Laurie Melotte. Enfin, troisième évidence et non des moindre, Anaïs tenait à ce que Nolença s’inspire de la ville de son enfance : Toulouse.

Pour mener à bien cette aventure, les deux amies se sont entourées de professionnels de la parfumerie, Robertet et Maelstrom. Depuis son lancement au printemps dernier, Nolença grandit et apparaît de plus en plus comme un concept original qui va bien au-delà du parfum.

Allez à vos écouteurs, c’est l’heure de Beauty Toaster.

Ne manquez aucun nouvel épisode de Beauty Toaster le podcast ! Abonnez-vous sur Apple Podcast, Spotify, Deezer, Google Podcast et sur toutes les bonnes plateformes de podcasts. N’oubliez pas de laisser un commentaire et plein d’étoiles sur Apple Podcast, si vous avez aimé. Vous permettrez ainsi à Beauty Toaster de profiter d’une audience plus large en donnant à d’autres auditeurs la chance de le découvrir. N’hésitez pas non plus à en parler beaucoup autour de vous, à partager avec votre famille, vos ami(e)s, et tous les fans de beauté et de wellness que vous connaissez, même s’ils vivent loin de vous ;-). Beauty Toaster peut s’écouter partout dans le monde. Merci infiniment pour votre écoute, votre fidélité et votre soutien.

Suivez-moi sur Instagram @beautytoaster et sur la page Facebook @beautytoaster pour être notifié des nouveaux épisodes.



Avoir la bonne posture

Verena Tremel était danseuse et voyageuse. Un jour, elle a posé ses valises à Paris pour ne plus jamais en bouger. Au Studio Rituel à Paris, elle a crée un lieu où s’exercent toutes sortes de disciplines et en particulier la Gyrotonic et le Pilates sur appareils.

De ses années de danse, Verena a gardé la rigueur mais aussi la fluidité du mouvement. Passionnée d’anatomie, elle a su donner une autre dimension à l’exercice physique, une dimension qui permet au corps de s’auto-guérir en douceur, dans le respect de chaque muscle, de tendon, de chaque articulation, de chaque os. passionnant.

Allez, à vos écouteurs, c’est l’heure de Beauty Toaster.

Ne manquez aucun nouvel épisode de Beauty Toaster le podcast ! Abonnez-vous sur Apple Podcast, Spotify, Deezer, Google Podcast et sur toutes les bonnes plateformes de podcasts. N’oubliez pas de laisser un commentaire et plein d’étoiles sur Apple Podcast, si vous avez aimé. Vous permettrez ainsi à Beauty Toaster de profiter d’une audience plus large en donnant à d’autres auditeurs la chance de le découvrir. N’hésitez pas non plus à en parler beaucoup autour de vous, à partager avec votre famille, vos ami(e)s, et tous les fans de beauté et de wellness que vous connaissez, même s’ils vivent loin de vous ;-). Beauty Toaster peut s’écouter partout dans le monde. Merci infiniment pour votre écoute, votre fidélité et votre soutien.

Suivez-moi sur Instagram @beautytoaster , sur Twitter @beautytoaster et sur la page Facebook @beautytoaster pour être notifié des nouveaux épisodes.