Histoire d’une approche visionnaire du soin cheveu

Leonor Greyl. Ce nom vous dit forcément quelque chose. La marque a fêté ses 50 ans l’année dernière. Depuis les débuts, en 1968, elle a misé sur la science des végétaux, créant des formules innovantes à une époque où on ne parlait pas encore de bio ni même de naturel, quand bien même on était en plein Flower Power. Un institut mythique Rue Tronchet à Paris, des soins premium vendus dans le monde entier, l’enseigne Leonor Greyl a su passer les décennies sans prendre une ride, bien au contraire.

Aujourd’hui, Caroline Greyl a repris la suite de ses parents à la tête de l’entreprise familiale, accompagnée de son mari David Thomas Brooks. Avec elle, on a parlé huile de palme, reformulation, plastique et nécessité de se remettre en question pour polluer moins notamment.

Allez, à vos écouteurs, c’est l’heure de Beauty Toaster.

Vous pouvez suivre la marque sur son site Leonor Greyl Paris , sur IG @leonorgreyl  , sur FB @leonorgreyl

Ne manquez aucun nouvel épisode de Beauty Toaster le podcast, abonnez-vous sur Apple Podcast, Soundcloud (si vous êtes sur Androïd) et/ou sur Deezer. N’oubliez pas de laisser un commentaire ou une note sur Apple Podcast et Soundcloud, si vous avez aimé. Vous permettrez ainsi à Beauty Toaster de profiter d’une audience plus large en donnant à d’autres auditeurs la chance de le découvrir. N’hésitez pas non plus à en parler beaucoup autour de vous, à partager avec votre famille, vos ami(e)s, même s’ils vivent loin de vous ;-).  Beauty Toaster peut s’écouter partout dans le monde. Merci infiniment pour votre écoute, votre fidélité et votre soutien.

Suivez-moi sur Instagram @beautytoaster , sur Twitter @beautytoaster et sur la page Facebook @beautytoaster pour être notifié des nouveaux épisodes.

2 commentaires

  1. J’aime beaucoup l’huile de Léonor Greyl et l’ancienne Huile de Palme. Je ne vois pas la différence entre les 2.
    Le sérum de soie m’a beaucoup aidé à démêler les cheveux de ma fille, j’adore.
    Je ne savais pas que la créatrice de la marque avait travaillé chez Clarins.
    Caroline Greyl a beaucoup de chance d’avoir de tels parents.

    • Chantal Soutarson Répondre

      Bonjour Danielle,
      Oui, c’est tout l’art d’une bonne reformulation, ne pas pouvoir distinguer l’ancienne formule de la nouvelle. Et moi non plus, je ne savais pas que Leonor Greyl avait travaillé chez Clarins, ça a été une découverte au moment même où Caroline en a parlé. Quelle coïncidence ! Belle journée à vous 🙂

Ecrire un commentaire