Tag

savon

Parcourir

Plus d’excuse !!!

Cette idée de post m’est venue en regardant mes pinceaux ce matin. Honnêtement, laquelle d’entre vous trouve le temps de cleaner ses pinceaux et éponges une fois par semaine comme on devrait toutes le faire ? J’en parlais déjà dans le post Opération pinceaux  propres fin 2015. C’est dire si le dossier est sensible (Ahahaha !). Si vous réussissez à vous astreindre à cette tannée hebdo, vous êtes assurée de mon éternel respect. Vous n’êtes pas Madame Parfaite ? Bienvenue dans ma galère. J’en suis venue à préférer utiliser mes doigts à cause de ça d’ailleurs. Même si c’est vrai que je préfère le fini au doigt pour l’application du fond de teint. Je trouve le résultat plus naturel quand on sent la peau, mais pas que… Et puis j’avoue, ça m’épargne le nettoyage du matos.

Récemment j’ai découvert ce gant géant en silicone, il n’est pas du tout nouveau, mais je viens de le découvrir. Plein de stries et de picots. Un peu d’eau et de savon à la surface, on touille, on presse pour évacuer le gras et les pigments et le résultat est nickel. Plus besoin de mettre doigts et paumes à contribution. Une face pour les petites brosses et les applicateurs de fards, une face pour le outils de teint. Vraiment malin ce truc. Mais pourquoi je ne l’ai pas découvert avant ?

éponges, pinceaux, éponges, hygiène

Mais quand même, moi je rêve d’une machine, un peu comme une mini machine à laver séchante, qui les nettoierait, les désinfecterait et les ferait sécher à chaleur douce pour ne pas les bousiller. On peut toujours  rêver. En attendant, j’attrape mon gant (36€ tout de même, pas donné mais à mon avis, ça les vaut) et je touille… 2X Gant Nettoyage Pinceaux Sigma (chez Sephora).

Et vous, cette corvée vous la gérez comment ? Vous promettez une pièce à l’enfant s’il s’y colle (ahaha !) ? Vous les scotchez sur le toit de la voiture avant de la coller sous les rouleaux de la station de lavage (Ahahah, à mon avis, c’est pas une bonne idée…) ? Vous les jetez dès que vos pinceaux ressemblent à des balais brosses (ça c’est pas bien du tout ! 😉 ? Allez, donnez-nous nos astuces !

 

Quoi de neuf en février ?

Fin décembre, mon dernier post 2017 sur beautytoaster.fr ancienne version était un pêle-mêle d’anciens posts. J’ai bien aimé faire ce petit frichti, du coup, j’ai décidé de l’adopter plus souvent mais cette fois pour vous parler de nouveautés dont je n’ai pas forcément le temps de parler en long et en long large. Je l’ai baptisé Speed List. Parce que j’y dis l’essentiel en quelques mots. Ca me permettra de parler d’autre chose que de beauté, de lieux, d’expos, d’événements… J’espère que ça vous plaira.

  1. Combattre la cécité des enfants. L’Occitane s’engage depuis une vingtaine d’année contre la cécité. A ma connaissance c’est la seule marque qui met du braille sur ses packagings. Saviez-vous que 80% des déficiences visuelles pourraient être évitées ou soignées grâce à un apport de vitamine A suffisant ? Ce n’est pas moi qui le dis, mais l’OMS. Cette carence est la principale cause de cécité chez les enfants de moins de 5 ans. La marque s’associe depuis des années à l’Unicef afin de combattre ce handicap et a fait don en 2017 d’1 million d’euros, soit la garantie pour plus 400000 enfants d’un apport suffisant de la précieuse vitamine. Tout ce que vous avez à faire, c’est d’acheter ce petit savon au beurre de karité. Tous les profits iront à l’Unicef  et permettront un apport pendant toute une année, non pas à un mais à trois enfants. 4€ (l’équivalent de 4 quatre croissants) pour sauver la vue de trois enfants… Savon Solidaire, en vente en boutique et sur loccitane.com
  2. Autour de l’encens. La ligne de parfums et de bougies Tobali, à l’esthétique parfaite, trouve son inspiration dans l’art de l’encens et se veut le symbole de la beauté cachée, adulée dans les temps anciens. Inspirées de personnages japonais, les fragrances sont hyper subtiles. Celles des bougies évocations de lieux (salle de thé, jardin zen…) le sont tout autant et seraient, paraient-il, l’accompagnement idéal pour la méditation. Je ne suis jamais allée au japon, mais j’ai l’impression de m’en approcher. Au Printemps de la Beauté,  64 Boulevard Haussmann Paris IX.
  3. Retour aux Origins. Celles qui sont de ma génération et même les quarantenaires se rappellent forcément cette marque. Elle avait déboulé à la fin du 20ème siècle (les blogs n’existaient même pas 😉 ), tel un OBNI (objet beauté non identifié). Naturelle mais pas encore totalement vertueuse, et encore moins bio. Trop hybride peut-être… Finalement, elle était repartie telle une météorite. Plus de son plus d’image. A part à Londres, New-York et dans les duty free, où je l’avais retrouvée. Elle n’était donc pas morte ! Aujourd’hui, elle revient en France, avec des valeurs plus affirmées. Une veille constante sur le sourcing des ingrédients, un respect des ressources naturelles. Une blacklist de substances nocives (phtalates et parabènes of course, mais également prétochimie, ingrédients d’origine animale… la liste est longue !). La marque vise une empreinte carbone zéro à l’horizon 2020. Ce serait une révolution dans le secteur. En attendant cette date pas si éloignée, on redécouvre Origins et sa ligne Ginzing, à base de grains de café et de ginseng pour retrouver un teint éclatant et une peau tonique. (Exclu Sephora).
  4.  Merci chef ! Quand Thierry Marx entreprend une collab’ avec Detox Delight, rebaptisé Pure Delight (vous savez, c’était les 1ers jus détox, je vous en ai déjà parlé #archives), ça donne des salades et des plats veggies, zéro protéines animales, assaisonnés d’épices, avec une asian touch hyper gouteuse. Miam, la salade de kale avec cubes de potiron rôti et graines de courge ! Ca change des jus à gober toute la journée et en ces temps de froid polaire, c’est bien plus sympa à avaler. On est quand même à moins de 1500 calories par jour (ça peut paraître un peu juste le 1er jour), et c’est un bon moyen pour mettre son organisme au repos. Ca ne dure que 3 jours. Aucun risque de se désocialiser, ni de devenir dingue en pensant à la bouffe H24. Et en plus, on mange des préparations de chef. Que demander de plus ? Eat Lean Delight, à shopper sur le site de Pure Delight.