Forme : plus de minceur ou de fermeté ?

sport_fitness_minceur_wellnessAvril est généralement le mois des Spéciaux Minceur. Enfin « Était »… Signe des temps, en cette année 17 de l’an 2000, la presse semble nous lâcher avec ces leurres. Désormais, tout le monde est à fond sur le corps.

Normal, les stars des réseaux sociaux ne sont pas des femmes filiformes de papier glacé avec thigh gap de la mort (aberration morphologique de toutes les façons), mais des femmes « normales » et surtout (très) musclées : @kayla_itsines, Mary Helen Bowers et son @balletbeautyful, @ashybiness ou encore @marinelle, pour n’en citer que quelques-unes. J’ai du mal à l’admettre, mais Kim K. et consort ont, à leur façon bien particulière (plus en courbes qu’en abdos, on est d’accord), contribué à démystifier le corps maigre et à rendre  la course au body beautyful plus compatible avec la réalité. Il n’y a pas qu’une forme de corps, il y en a des millions et c’est parfait comme ça.

On nous dit désormais à longueur de pages, que tous les formats, morphologies etc. sont acceptés (acceptables ?), jugés esthétiquement corrects, mais, chassez le naturel, on continue de nous balancer des filles aux corps fils de fer, même si c’est loin de la norme. Allez comprendre…

Mais la société bouge, son regard également et c’est heureux. Contrairement à il y a quelques années, quand les filles ne s’assumaient pas et restaient cloîtrées chez elles, je vois de plus en plus de nanas carrément très rondes venir faire du sport en salle. Alléluia ! Respect total car ce n’est pas simple pour toute le monde d’affronter les non-dits, même si on sent de moins en moins de regards pesants. Comme disait l’autre (qui vend des hamburgers, ahahah !) : « Viens comme tu es ». Mais plus que la forme, moi, c’est l’enveloppe qui m’intéresse; La peau, quoi !

Perso, ça fait longtemps que je milite pour la belle peau, ferme, tonique et lumineuse. Les crèmes minceur ? Elles ont toujours eu un effet in vitro (la caféine fait la misère au gras dans le tube à essais, c’est indéniable). Mais à l’épreuve de l’organisme et de la vie, la vraie, du in vivo quoi, c’est plus pareil. Certaines marques l’avouent à demi-mot. À mon avis, vu la tendance, les crèmes censées vous faire perdre bourrelets ou centimètres sont vouées à disparaître. Les femmes ne sont plus dupes, et ce depuis longtemps.

Minceur_sport_fitness_2Le seul avantage de ces crèmes à mes yeux, c’est qu’elles obligent à se masser, à faire circuler les liquides, à activer la circulation. Et que d’une certaine manière, elles aident à se réapproprier son propre corps. Parallèlement, on agit sur la qualité de sa peau aussi, on la nourrit et ça, c’est sans aucun doute le premier geste fermeté. Comme le visage, la peau a besoin d’être hydratée, nourrie, sinon elle vieillit vite.

De toutes les façons, une crème seule ne suffira pas à transformer un corps. Sans changement radical de mode vie et sans aucune activité physique (l’un ne va pas sans l’autre), faut pas rêver. No pain, no gain, c’est ma devise ! Après, on n’a pas forcément envie de changer de corps. C’est aussi la force des femmes d’aujourd’hui. Savoir dire STOP ! Elles choisissent d’être rondes, minces etc. On s’en fiche ! Quoique… Quoique si les plus de 18 ans ans semblent avoir fait la paix, chez les plus jeunes, je parles des ados, des filles entre 13 et 16 ans, le poids reste toujours un problème. Elles s’abonnent aux comptes Instagram des filles les plus musclées de la planète (les nanas citées plus haut notamment), suivent leurs faits et gestes, tentent de suivre leur programme sans trop y croire, les adulent et se morfondent de ne pas pouvoir atteindre ce nouvel « idéal ». Donc le « grand » changement, c’est pas pour demain… Sauf si les mères font leur boulot. Et quand j’entends ma fille parler du mal-être de certaines de ses copines, je me dis que ce n’est pas pour demain. Mais je m’égare…

Quoi qu’il en soit et parce que je sais que certaines ont tout de même envie de savoir quelles sont les dernières crèmes anti-cellulites sorties, j’ai tenu à vous faire une mini sélection de soins corps, pas forcément minceur très, mais très dans la tendance Healthy sporty.

J’aime bien le concept développé par Biotherm, ils ont pensé aux sportives et ont développé Skin Fitness. De la mousse nettoyante à base de spiruline à l’émulsion riche en magnésium et sodium, sans oublier le sérum hydratant à l’acide hyaluronique, des textures tops pour récupérer, avoir moins de courbature et garder un max d’énergie.  J’ai un faible pour la Firming & Recovery Body Emulsion, qui me soulage immédiatement grâce au camphre. Salutaire après mon heure de running ou une séance de Pump.

Les jambes lourdes, la circulation au ralenti, je ne connais que trop, en particulier en été. L’Huile Affinante signée Sisley draine, tonifie et raffermit grâce à un cocktail de gingembre blanc, ginkgo biloba, HE de romarin, huile de karité, de macadamia et d’andiroba pour nourrir et assouplir la peau. Mon alliée pour cet été.

Chez Elancyl, on mise sur la nuit pour faire bosser la peau et les adipocytes, avec Slim Design Nuit, une formule activatrice de déstockage, à base de caféine, de lierre (drainant) et de salacia pour ralentir l’épaississement des fibres. Spécial cellulite fibreuse donc et l’espoir d’avoir un effet moins « taule ondulée ». Mais encore une fois, rien de tel que le massage pour lisser la surface de la peau, alors on y va.

La nouvelle formule de Clarins, baptisée Body Fit, est particulièrement intéressante pour celles qui ont une cellulite douloureuse. Elle est basée sur une découverte intéressante de l’Inserm. Les adipocytes ne font pas que stocker du gras, ils en brûlent aussi pour produire de la chaleur. Et fabriquent, dans l’hypoderme où ils sont présents, du collagène 6, une fibre qui rigidifie la peau et comprime les adipocytes (d’où la douleur). Ce fluide va aider à déstocker les triglycérides, en augmentant leur combustion et freiner la synthèse de collagène 6. A priori, vous devriez avoir moins mal. La première qui le teste nous dit ce qu’elle en pense.

2 réflexions sur “Forme : plus de minceur ou de fermeté ?

  1. Bonsoir, effectivement la minceur reste l’éternelle question. Même si la pression semble moindre, j’ai l’impression que la recherche de quelques kilos en moins sera toujours présente chez la plupart des femmes. Pour certaines c’est même une obsession alors qu’elles n’ont visiblement pas de kilos en trop.

    1. Merci pour votre commentaire Karine. Oui, je confirme, pour certaines ça vire à l’obsession. Dommage de se pourrir la vie ainsi, mais je pense que ce n’est que le symptôme de quelque chose de plus profond. Sans vouloir faire de psychologie à deux balles 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *