Cheveux: la tendance de l’hiver prochain

Des tresses africaines sur le show Andrew GN. Photo beautytoaster
Des tresses africaines sur le show Andrew GN. Photo beautytoaster

Une tendance coiffure pour l’hiver prochain(on n’anticipe jamais assez 😉 ) ou comment prendre un peu d’avance et s’entraîner tout l’été. Parce que clairement, il va falloir. Et clairement, pour l’été, c’est une super coiffure.

Lors de la dernière fashion week, j’ai pu aller en backstage du défilé Andrew GN (j’avoue que je ne connaissais pas). J’y étais surtout pour voir travailler Damien Boissinot, le hairstylist de la marque René Furterer. Les hasards de la vie veulent parfois qu’après des années (une petite vingtaine…), on retrouve des gens avec qui on avait passé de bons moments (et beaucoup bossé). Quand j’ai connu Damien, il était le chouchou de la rédactrice qui m’a fait débuter. Pas une séance photo ne se faisait sans lui. Il travaillait chez Jean Marc Maniatis à l’époque (un grand nom de la coiffure française), mais il rêvait de shootings. Quelques années plus tard, j’ai vu réapparaître son nom sur des shows renommés et sur des séries dans des magazines prestigieux.

IMG_4543
Damien Boissinot en pleine action. Photo beautytoaster

La marque René Furterer m’a donné l’occasion de le revoir après toutes ces années et d’assister à son styling en backstage, au Palais de Tokio où il dirigeaient l’équipe de coiffeurs. Les coulisses de défilés, c’est comme une fourmilière. Au début, il n’y a pas grand monde, juste les mannequins, les coiffeurs et les maquilleurs qui s’affairent et puis à mesure que le show approche, débarquent des gens de partout, ça fourmille : habilleuses, photographes…

Ally, capable de tresser n'importe quels cheveux à une vitesse de dingue
Ally, capable de tresser n’importe quels cheveux. Photo beautytoaster

Sur ce show Damien avait choisi un style qu’il nomme « Global Tribal » qui rappelle furieusement celui de Bo Dereck, une star des années 80 qui faisait fantasmer tous les mecs (et que forcément les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître). Cette actrice américaine blonde avait des tresses africaines et le décalage était vraiment original. Aujourd’hui, on voit souvent des boxeuses avec cette coiffure. En backstage, certaines coiffeuses, comme Ally (du salon Ally-C à Paris) maîtrisaient parfaitement la technique et étaient impressionnantes de dextérité, même sur les cheveux les plus fins. J’ai été bluffée.

IMG_4556
Les filles coiffées, maquillées, pas encore habillées mais toujours connectées… Photo beautytoaster

Bon, évidemment l’été et les vacances arrivant, vous aurez le temps de vous entraîner à natter; d’autant que c’est un style finalement plutôt estival. J’ai tenté une fois sur ma fille en suivant un tuto. On a mis des heures et c’était loin d’être parfait… Se le faire soi-même ? Euh, là, je suis forfait. L’astuce de Damien : humecter les mèches à l’aide de mousse coiffante ou de spray. Et c’est vrai que ça marche beaucoup mieux que sur des cheveux secs.

Allez, maintenant c’est à vous ! Bon courage 😉 Et dites-nous surtout si vous vous en êtes sorti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *