cheveux: natures mais à sec

Beyoncé Knowles par Michael Thompson (extrait du livre Métamorphoses de Serge Normant- éd. de La Martinière)

Ah, enfin un nouveau post. Oui, je sais, désolée mes chères lectrices. Entre les papiers qui se sont multipliés pour différents supports papier et la méga panne d’idées (si, si, ça m’arrive aussi !)… Mais don’t worry, me revoilà avec des idées qui vous plairont je l’espère. I’m back ! Lire la suite

Cheveux: la coco superstar capillaire

De la coco, même dans les patchs contour de yeux
De la coco, même dans les patchs contour de yeux

C’est l’ingrédient dont tout le monde parle depuis quelques mois déjà. Tous les labos se jettent littéralement sur son huile, mais pas que. Je vous explique pourquoi.

Je vais surtout vous parler de l’huile. Celle de la coco aurait moult qualités sans les inconvénients des huiles minérales, notamment l’aspect allergisant. Elle est hyper nutritive (blindée en acides saturés), top pour les peaux sèches et certains lui prêtent des vertus anti-âge… Là, ça reste toute de même à vérifier. Mais bon, quand on nourrit sa peau correctement, a priori, on a moins de risques de finir comme une pomme fripée à 50 ans (je parle d’expérience, hein…).

Pour les cheveux, elle est vraiment intéressante. Grâce à son bas poids moléculaire, elle a une grande affinité avec le cheveu. Certains prétendent que ses « protéines » empêcheraient la part de matière… Euh ! L’huile de coco, c’est vraiment que du GRAS, des lipides quoi, alors pour les protéines, on repassera… Elle nourrit les longueurs, comme la peau et c »st déjà pas si mal quand on a une tignasse comme la mienne, par exemple.

La bonne nouvelle, c’est qu’elle est salvatrice sur les cuirs chevelus secs. Il paraît qu’elle booste la pousse, qu’elle est aussi anti-pelliculaire, voire anti-poux (avis aux parents désespérés dont j’ai été…). On peut l’utiliser en avant shampooing (façon bain d’huile, mon astuce préférée, pour ne pas avoir des cheveux super gras et lourds) ou en après shampooing (mais alors juste une noix, hein), pour démêler les cheveux humides, donner de la définition aux boucles et les faire briller. Et comme l’été approche, je me risque à vous dire qu’elle peut parfaitement isoler les cheveux de l’eau de mer, car elle fige en-dessous d’une certaine température. Avis à celles qui partent en Bretagne 😉

Émulsifiante, émolliente, également tensioactif naturel et nettoyant reconnu, on retrouve de plus en plus de composants de la noix de coco, pas seulement l’huile, mais aussi de l’eau, de la pulpe etc. Elle permet de remplacer certains ingrédients chimiques tant décriés en ce moment (justement les tensio). On la retrouve dans plein de produits : shampooings, crèmes, patchs contour des yeux etc.

Le truc à faire : l’acheter vierge et bio, pour en faire ce qu’on veut. mais bon, je reconnais qu’il faut se farcir l’odeur. Si vous aimez, foncez. Moi, j’ai toujours eu un peu de mal avec les odeurs alimentaires en cosméto ou soins cheveux, mais l’huile de coco en masque capillaire pendant quelques heures, ça passe. Si, si…

Et vous, la noix de coco ? Vous l’utilisez à toutes les sauces ou c’est juste un truc qui buzz pour vous ?

Cheveux: ils sont poreux, c’est grave doc ?

curl_power_cheveux_frises
La curl est souvent poreuse, mais Tokio est là…

Qui dit cheveux secs dit cheveux poreux. Et les cheveux poreux, c’est très chiant ! Y’a pas d’autre mot, suis désolée. D’abord parce qu’ils sont fragiles, ensuite parce qu’ils ne retiennent ni la couleur (si on se colore les cheveux, c’est ballot), ni les soins qui pourraient les aider à rester hydratés et soyeux. Plus longs à sécher, ternes, cassants,  rêches au toucher, la loose totale ! Lire la suite